alimentation nausée

alimentation nauséeLes nausées désignent une sensation de malaise au niveau de l’estomac, donnant l’impression d’être sur le point de vomir. À tort ou à raison d’ailleurs, car les vomissements ne sont pas systématiques… Quoi qu’il en soit, ce n’est pas simple de manger dans ces conditions : suivez nos conseils pour réussir à vous alimenter malgré tout !

Quels sont les aliments à privilégier ou à éviter en cas de nausées ?

Difficile de vous dire exactement que manger en cas de nausées, car les recommandations peuvent varier en fonction de leur cause (ex. : grossesse, gastro-entérite) et des symptômes accompagnateurs (ex. : vomissements, diarrhée). Cela étant dit, il est globalement conseillé d’éviter les aliments riches, très gras et/ou très sucrés, pour ménager votre système digestif. Exit, donc, tout ce qui est :

  • charcuterie ;
  • fritures ;
  • viandes grasses ;
  • pâtisseries, etc.

Les légumes crus et les produits laitiers peuvent aussi être difficiles à « garder » dans l’estomac en cas de nausées. En revanche, vous pouvez miser sur la banane, le riz brun, les nouilles, la purée de pommes de terre, le pain, les pommes, les viandes maigres… Conseil : pour éviter de vomir, prenez plusieurs petits repas au long de la journée plutôt que 3 repas copieux.

Pensez au gingembre en cas de nausées

Saviez-vous que le gingembre peut soulager les nausées ? Des études ont prouvé son efficacité contre les nausées de grossesse et les nausées postopératoires. On l’utilise aussi couramment pour combattre le mal des transports. Si vous voulez essayer ce remède naturel, vous pouvez ajouter un peu de gingembre à vos plats, en faire des infusions ou simplement le prendre en capsules. Remarque pour les femmes enceintes : la dose maximale autorisée est de 2 g de gingembre séché par jour.

Astuce spécial nausées de grossesse

Evitez les odeurs de cuisine pour réduire vos nausées de grossesse. Pour y arriver, le plus simple est de privilégier les repas froids. À noter que « froid » ne veut pas dire « glacé » : mieux vaut consommer vos plats à température ambiante pour ménager votre paroi digestive.

Hydratez-vous bien

En cas de nausées et de vomissements, faites attention au risque de déshydratation. Soyez particulièrement vigilant(e) si vous avez également la diarrhée : les pertes de liquides sont majorées. Pour les compenser, buvez régulièrement de petites quantités d’eau minérale. Certaines boissons sucrées, type cola, peuvent aussi vous aider à combattre vos nausées. Mais remuez une cuillère dans votre boisson gazeuse avant de la boire : les bulles risqueraient d’irriter votre paroi digestive !

Nausées : quand consulter ?

Dans la grande majorité des cas, les nausées sont sans gravité. Mais elles sont parfois liées à des troubles plus sévères, du type ulcère gastrique, occlusion intestinale ou même cancer : par précaution, mieux vaut prendre un avis médical en cas de symptôme suspect. Appelez directement les urgences si vous n’émettez plus du tout de selles et de flatulences, si votre abdomen est très gonflé et/ou si vous avez des crampes abdominales toutes les 5 à 15 minutes. Une perte de poids rapide, de forts maux de tête, de la fièvre, des vomissements sanglants ou simplement des nausées durant plus de 5 jours sans cause apparente doivent aussi pousser à consulter un médecin.