diarrhée

La diarrhée est un trouble très fréquent et généralement sans gravité : il suffit souvent d’adapter son alimentation pour qu’elle cesse rapidement. Cependant, il est conseillé de consulter un médecin en présence de certains symptômes accompagnateurs (ex. : forte fièvre, sang dans les selles) ou si la diarrhée persiste plus de 10 jours.

diarrhéeLait et laitages : à éviter les premiers temps

Les épisodes diarrhéiques s’accompagnent souvent d’une intolérance au lactose temporaire. Mieux vaut donc éviter le lait et les produits laitiers (ex. : fromage, yaourt) pendant au moins les premières 24 heures. Vous pouvez faire l’impasse sur eux pendant 2 jours pour plus de sécurité.

Gare aux fibres insolubles !

La plupart des fruits et légumes frais sont classés parmi les aliments à éviter en cas de diarrhée, en raison de leur teneur en fibres insolubles : irritantes pour un tube digestif fragilisé, elles accélèrent également l’émission de selles… Pour les mêmes raisons, d’autres aliments riches en fibres sont également déconseillés :

  • fruits secs ;
  • légumineuses (ex. : lentilles) ;
  • céréales complètes (ex. : riz complet, pain complet).

En revanche, les aliments contenant peu de fibres ou essentiellement des fibres solubles – bonnes pour ralentir le transit – peuvent être ajoutés à vos menus. Parmi eux figurent la banane, l’avocat, la poire, le riz blanc, les pommes de terre… Vous pouvez aussi manger de la compote de coing et certains légumes bien cuits (ex. : carottes, haricots verts).

Évitez les aliments gras

Veillez à éviter les aliments riches en matières grasses : les graisses peuvent aggraver votre trouble digestif, car elles ont tendance à accélérer le transit. Par exemple, vous ne devez surtout pas consommer de :

  • charcuterie ;
  • viandes grasses ;
  • aliments frits ou panés ;
  • viennoiseries ;
  • beurre ;
  • mayonnaise…

Pas d’aliments épicés durant la diarrhée

Curry, chicken wings badigeonnés de sauce tabasco et autres plats très épicés doivent à tout prix être évités durant les épisodes de diarrhée : ils sont trop irritants pour votre paroi digestive. Dans le même ordre d’idée, faites également une croix sur la moutarde jusqu’à amélioration de vos symptômes…

Méfiez-vous aussi des sucres simples et des édulcorants

Les aliments riches en sucres simples ou en édulcorants (ex. : aspartame, saccharine) sont également déconseillés en cas de diarrhée : ils peuvent aggraver vos symptômes. Évitez notamment :

  • le sucre blanc ou roux ;
  • les pâtisseries, bonbons et chewing-gums (avec ou sans sucre) ;
  • les pâtes à tartiner ;
  • les céréales du petit-déjeuner ;
  • le ketchup et autres sauces du commerce, souvent riches en sucres cachés ;
  • les glaces ;
  • les desserts et autres produits allégés en sucre contenant des édulcorants artificiels.

Quid des boissons ?

La diarrhée entraîne d’importantes pertes de liquides : il est essentiel de les compenser pour prévenir la déshydratation. Vos meilleurs alliés sont les eaux minérales pauvres en magnésium (ce nutriment accélère le transit) : buvez-en des petites gorgées toute la journée.

En revanche, évitez :

  • les jus de fruits ;
  • les sodas et autres boissons gazeuses ;
  • l’alcool ;
  • le café.

À noter : buvez toujours votre eau à température ambiante. Ce conseil vaut également pour vos aliments : manger trop froid ou trop chaud peut aggraver votre diarrhée.